Random Article

 
A voir
 

 
1
Posted 16 janvier 2012 by mechabar in Franc-Maçonnerie
 
 

De L’Initiation au Silence


Après avoir passé un peu plus d’année et demie en loge, soit exactement 570 jours depuis notre initiation, je peux dire qu’au-delà de la compréhension intellectuelle des symboles, j’ai senti un changement profond en moi. C’est le résultat du vécu pendant nos tenues, les échanges avec mes frères, les séances d’instruction avec notre surveillant instructeur, les visites dans d’autres loges et autres obédiences, dans leur diversité et rigueur des rites, et l’approche de l’étude des symboles.

Mais que signifie le terme symbole?

« Ici tout est symbole », dit le rituel d’initiation au premier degré, celui d’apprenti Franc-Maçon, cette phrase décrit le voie symbolique, Ici nous apprenons à regarder la modalité symbolique de tout ce qui existe. En somme voir dans chaque mot une métaphore.

Le terme symbole nous vient dela Grèce Antique ou un morceau de poterie était cassé en deux morceaux et donnés aux contractants. Pour liquider le contrat, il fallait rapprocher les deux morceaux et montrer qu’ils s’emboitaient parfaitement.

Je me souviens d’un conseil donné par un maître, qu’il ne faut jamais regarder un symbole seul. C’est dans leur ensemble que les symboles prennent toutes leurs significations. Prenons à titre d’exemple le chiffre 3, nous le retrouvons au niveau de l’apprenti dans les outils, les bijoux, les grandes et petites lumières de la franc maçonnerie, les pas, etc. Mais le chiffre 3 peut également être perçu comme la voix médiane qui permet de se placer au centre, en harmonie afin de sortir du conflit des oppositions et s’approcher de la vérité.

Je vais donc tenter d’exprimer des ressentis qui se sont développés en moi, en tant qu’apprenti, en prenant garde de ne pas laisser les outils devenir une fin en soi et sans prétention aucune car, à mon stade, je n’ai que commencé à contempler le chemin à parcourir et qui s’étend bien au-delà de l’horizon.

Le passage dans le cabinet de réflexion dans son ensemble, de l’arrivée aux yeux bandés jusqu’à la sortie, dépouillé d’une partie de mes vêtements, privé de mes « métaux », m’amène vers le début d’une évolution, une transformation possible pendant mon séjour forcément matériel sur terre.

Dans le cabinet de réflexion, j’ai passé un certain temps à méditer, sans vraiment comprendre le sens de la plupart des symboles qui m’ entouraient dans cette petite pièce sombre. Face à ce miroir, à cette tête de mort, au sablier, on est incité à réfléchir sur soi-même, sur la vie, sur ce qui nous attend en sortant du cabinet de réflexion. Le coq est un symbole qui interpelle l’apprenti. C’est le symbole du solaire car son chant indique le lever du soleil,  Il nous invite à la vigilance afin de sentir les lumières dans les ténèbres. Le sablier et la tête de mort m’ont fait penser à la mort et renaissance spirituelle. Peut-être y-a-t-il là un premier indice que le chemin est long et que la mort de l’homme profane n’est que le début de cette longue et difficile quête de « la vérité maçonnique ».

Mais au fait, que rechercher au fond de nous ? Que cela signifie-t-il réellement ? Devrions-nous regarder au plus profond de nous, dans notre propre chaire et y comprendre ce que disait Philolaos (pupille et transcripteur de Pythagore) : le corps est le tombeau de l’âme ?

Marchant dans les ténèbres, j’ai cherché patiemment la lumière, avec l’aide de mes frères, et maintenant me voici jugé digne de la contempler.

Symboliquement, la lumière signifie toujours la sagesse,la connaissance. Dès lors, commença ou plutôt se poursuit véritablement ma transformation spirituelle.

Afin de travailler sur ma pierre brute, j’applique de mon mieux, dans le monde profane, les règles maçonniques qui m’ont été enseignées. Cela n’a pas toujours été facile durant ce laps de temps écoulée, et je ne me fais aucune illusion sur les difficultés futures.

Au travail, j’ai notamment appliqué l’un des devoirs de l’apprenti-maçon « écouter et se taire ». J’ai donc tenté d’être attentif en écoutant réellement les problèmes des autres afin de trouver des solutions et des compromis sur des avis et des intérêts divergents. Bien plus que de rester simplement « calme », j’ai pu écouter, comprendre et mieux réagir face à des situations très difficiles et conflictuelles.

J’ai aussi adopté cette attitude dans ma vie privée, afin d’être plus disponible et à l’écoute de mon épouse, de ma famille, de mes FF et mes SS, et de mes amis. Bien souvent, je me suis demandé, en tant qu’apprenti, comment devrais-je agir ou aurais-je pu agir différemment ? J’ai ainsi pu améliorer cette facette de ma personnalité. Je suis aujourd’hui plus disponible

Je pense que la somme des petits pas que j’ai effectué durant cette année, ont été  autant de coups de maillet sur le ciseau dans ma pierre brute. Je ressens aujourd’hui que je suis une personne différente, un peu meilleure et plus aimante. Au niveau « métaphysique », j’ai également évolué. En effet, ma nouvelle vision et compréhension de la vie et des hommes m’ont amené à être en meilleure harmonie avec moi-même.

Les épreuves vécues lors de l’initiation Maçonnique, l’entrée par la porte basse, les 3 voyages initiatiques, et leur tumulte ou sérénité, la découverte de la lumière et le premier contact avec mes frères , puis tout le temps d’apprentissage sont marqués par le Silence (écouter, regarder, impossibilité d’intervenir en loge)

Dans une de mes lectures j’ai trouvé très intéressante une phrase dont je ne connais pas le vrai l’auteur, mais qui m’a beaucoup inspiré. «Tout au long de son apprentissage l’Apprenti ne vit pas lui-même l’état de Silence puisqu’il entend, mais au même titre que le Vénérable qui irradie la Lumière, l’Apprenti prend place dans l’atelier en irradiant le Silence, lui donnant ainsi une valeur positive «.

Par le Mot, l’homme dit ce qu’il pense, par son Silence l’Initié pense ce qu’il dit

Cette exploration du monde du silence montre à l’évidence que pour chaque homme le Silence pour peu qu’on se donne la peine de l’accepter et de l’offrir en miroir à autrui, est avant tout une proposition, celle d’une écoute attentive, d’une ouverture vers l’autre , un acte fraternel des plus respectueux.

Pour terminer ma rétrospective de ces quelques moments forts de mon apprentissage et évolution, je voudrais, vous montrer ce que pour moi est le Silence, alors pour moi mes frères,

Le Silence ………………………………………………………………………………

C’est ce bref instant de partage que nous venons de vivre ensemble.

J’ai dit Vénérable Maître


mechabar

 


One Comment


  1.  
    Saez Tristan

    Merci pour c’est infos du déroulement .
    Je ne suis pas (encore) initier, mais je travaille sur ma personnalité de la même sorte..
    J’habite dans le sud de la france, je souhaiterai savoir si je peux être un futur apprenti?
    J’ai 23 ans et je pense que à mon stade d’évolution, il me manque beaucoup à apprendre spirituellement …





Leave a Response