Random Article

 
A voir
 

Un recueil de Chansons FM datant de 1737

Mes BAF

il est des objets chargés d’histoire!

1737 évoque pour les plus informés l’année du discours du Chevalier de Ramsay (voir article)
C’est aussi l’année durant laquelle le petit fascicule, recueil de chansons maçonniques que je viens de scanner a été imprimé. Je suis ravi de le mettre en ligne afin que vous puissiez le découvrir

Je vous invite à visiter le site http://mvmm.org/ qui non seulement présente de nombreux extraits en clairs de textes de Naudot (l’auteur du fascicule) mais propose en plus quelques morceaux de musique reconstituée à partir des partitions présentes dans ces ouvrages. C’est surtout un SITE REFERENCE selon moi en matière de musique liées à la Franc Maçonnerie.

Je sais que le musée de la GLNF possède un exemplaire approchant de celui-ci dont le propriétaire me dit vouloir se défaire. Si l’un d’entre vous est intéressé, qu’il  m’adresse un mail, je ferai la commission…

cliquez ici  pour feuilleter le livre intitulé

CHANSONS Notées de la Très Vénérable Confrérie des Maçons Libres

1737

Jacques-Christophe Naudot (c. 1690 – 1762) était l’un des plus célèbres flûtistes de son temps.

Il fut l’un des fondateurs (le 18 décembre 1736) d’une des premières Loges françaises, Coustos-Villeroy et à ce titre, comme tous les musiciens de cette Loge, très actif au Concert spirituel qui, fondé en 1725, a été la première Société de Concerts en France et où le rôle des musiciens maçons a été considérable. 

Il y introduisit Clérambault et fut nommé surintendant de la musique de la Loge le 7 mai 1737 : … ledit Frère Naudot ayant exécuté la marche des massons qu’il a composé tous les frères ont donné leurs voix pour lui conférer le soin de notre musique, les frères musiciens ayant été consultez (source : l’ouvrage de Pierre CHEVALLIER, Les ducs sous l’acacia ou les premiers pas de la franc-maçonnerie française 1725-1743, Libr. Vrin Paris 1964, p. 82).

C’est la même année que paraissait le recueil Chansons notées de la très vénérable Confrérie des Maçons libres, précédées de quelques pièces de poésie convenables au sujet et d’une Marche, le tout recueilli et mis en ordre par Fre Naudot.